Lien sponsorisé

Espace membres






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Thérapeutes inscrivez-vous !

MedecinesVous pratiquez une médecine douce, entrez gratuitement dans notre annuaire des thérapeutes : inscription sur le site.

Livres, CDs, DVDs, ...

livres cd dvd medecinesDécouvrez notre sélections de livres, CDs et DVDs se rapportant aux médecines parallèles : voir les produits
 

EMDR Version imprimable Suggérer par mail

Qu'est-ce que l'EMDR ? 

E.M.D.R. signifie : "Eyes Movement Desensitization and Reprocessing " soit "Mouvements oculaires de désensibilisation et de retraitement".  

L'EMDR s'adresse essentiellement aux personnes ayant une modification comportementale notable, consciente ou inconsciente, suite à un traumatisme ancien (accident, attentat, agression, pression morale ou physique, viol...). Ces personnes revivent régulièrement l'événement traumatique sous forme de flashs ou de rêves et peuvent avoir des réactions fortes et incontrôlées qui vont considérablement modifier leurs attitudes dans la vie de tous les jours. Ces réactions, même si elles ont pu être appropriées lors du traumatisme, n'ont plus aucune cohérence par la suite.

Lors du choc traumatique, le cerveau mémorise en une fraction de seconde, tout ce qui compose l'événement. C'est comme cela que l'on peut voir des personnes ayant une allergie à la vue d'un lapin car, lors de l'événement, un lapin se trouvait dans le champ de vision. Ou d'autres auront des crises de tétanie chaque fois qu'elles croiseront une voiture blanche venant de la gauche ... On comprend donc que ces mémoires résiduelles peuvent perturber considérablement la qualité de vie de l'individu.

Pour tenter de soulager ces manifestations post-traumatiques, de nombreuses techniques sont utilisées avec plus ou moins de succès. La PNL et la kinésiologie, entre autres, tentent de modifier la perception de l'événement. D'autres thérapies, parfois longues et pénibles vont confronter le sujet aux images du drame.

L'EMDR , apparue en 1987, tente de proposer une alternative aux traitements du stress post-traumatique ainsi que dans d'autres domaines. Cette technique paraît provenir d'une observation fortuite d'une psychologue américaine, Francine Shapiro. Elle poursuivit ses recherches et ses résultats semblent confirmer son expérience personnelle. Elle en fit le sujet de thèse de son doctorat.

Comment se déroule une séance avec l'EMDR ?

Il est important que le praticien prenne certaines précautions car il n'est pas rare que des émotions et réactions vives puissent être réactivées lors du protocole. Le praticien invite la personne à raconter l'histoire traumatisante et à en revivre mentalement les sensations. Une évaluation de l'intensité du stress est faite et servira de repère pour la progression de l'évacuation de l'impact. Après quelques autres points de discussion, l'exercice peut effectivement commencer. Tout en pensant à une image significative de l'événement, le sujet est accompagné par le praticien dans plusieurs séries de mouvements des yeux de droite à gauche. Ce protocole se fait jusqu'à ce que le client constate une diminution satisfaisante de son angoisse. Une désensibilisation peut se faire en quelques séances, voire en une seule.

Le retraitement ne s'adresse pas seulement aux émotions mais aussi aux croyances négatives liées au traumatisme. L'objectif sera donc d'identifier et d'évaluer ces croyances limitatives et d'y substituer des croyances constructives. On modifie ainsi la perception de l'événement à la lumière des ressources mentales et émotives positives nouvellement acquises.

L’EMDR permet donc au cerveau le retraitement de l’information émotionnelle afin de supprimer le traumatisme passé enkysté dans le système nerveux. Avant de débuter le traitement EMDR, il est essentiel que le psychothérapeute et le patient établissent ensemble le cadre de leur futur travail par des entretiens préliminaires et une anamnèse rigoureuse permettant de cerner des contre-indications éventuelles. C’est cette sécurité de l’espace thérapeutique qui offrira au patient la possibilité de se confronter à l’origine de sa souffrance.

Les bases du « travail » établies, le praticien aidera le patient à repérer et se représenter le plus exactement possible l’origine du problème ou l’événement cible, à ressentir dans son corps les perceptions, émotions et sensations qui lui sont liées. Pendant que les pensées et les affects (sentiments) remontent à la surface, le psychothérapeute opère des balayages de sa main devant le visage du patient qui les suit rythmiquement des yeux. Ces séries successives et assez brèves de mouvements oculaires (30 secondes à quelques minutes) se poursuivent jusqu'à ce que les émotions se neutralisent et que les cicatrices émotionnelles du passé soient vidées de leur charge traumatique.

Régulièrement, le praticien invite le patient à évaluer son stress sur des échelles de valeur et l’aide à se détendre par des métaphores relaxantes.

Grâce au processus neurologique mis en marche, le cerveau est stimulé et métabolise ainsi les résidus disfonctionnels du passé. Les souvenirs traumatisants perdent leur charge affective négative, ce qui met fin à la souffrance et aux réactions négative (crises de panique, peurs incontrôlées, anxiété, compensations de toutes sortes, etc.). Par ce procédé, les images, les perceptions et les souvenirs qui étaient encodés négativement dans le cerveau émotionnel sont littéralement «digérés» et perdent de leur intensité dramatique. L’adversité passée fait place à ce que Boris CYRULNIK nomme la «résilience». Une nouvelle personne peut émerger.

L'EMDR s'inscrit à l'intérieur d'un traitement psychothérapeutique dont toutes les dimensions doivent être bien codifiées et structurées. Le processus complet comprend plusieurs étapes, dont une phase de préparation et chaque session requiert une intégration verbale indispensable. Entre les séances, le re-traitement de l’information émotionnelle liée à l’incident ou au matériel évoqué peut se prolonger sous formes de rêves occasionnant la réémergence d’autres souvenirs ou émotions inhabituelles. Le travail se poursuit donc dans l’ «après-coup», c’est la raison pour laquelle le suivi thérapeutique et la dimension analytique sont indispensables à la «métabolisation» (ou digestion) de l’expérience.

Pour clôturer ce bref aperçu, l’EMDR n’est pas une approche adaptée aux dépressions endogènes, d’origine biologique ni aux états dissociatifs : psychoses, schizophrénie et autres démences.

A qui s'adresse l'EMDR ?

L'EMDR a été utilisé avec les vétérans de la guerre du Vietnam, à des victimes d'agressions ou d'accidents, à des personnes ayant tué involontairement, des victimes ou témoins d'agressions sexuelles, etc. Son champ d'application s'étend aussi au traitement des dépendances, à l'aide des personnes handicapées, à celles soumises à des traitements chimiques lourds, au deuil, mais aussi au développement et à la récupération de capacités mentales ou émotives dans tous les domaines de vie.

Comment expliquer l'efficacité de la méthode ?

On ne peut, à ce jour, répondre précisément à cette question, on ne peut qu'en constater son efficacité. Il se peut toute fois que cela viennent du fait qu'un maximum de canaux sensoriels soient sollicitées. De cette manière, le sujet peut trouver plus facilement en lui-même les ressources nécessaires pour limiter l'impact du traumatisme. Le mouvement des yeux a pour effet d'activer toutes les parties du cerveau et fournit au sujet de nouvelles ressources émotives et cognitives. Lors du choc traumatique, le processus de traitement de l'information est " gelé ", comme peut l'être le corps qui se paralyse momentanément ou le regard qui se fige. C'est un peu comme si le temps cérébral s'arrêtait là. La scène traumatique passe et repasse en boucle avec son cortège d'émotions et de sensations. Le mouvement alternatif des yeux semble relancer le traitement de l'information, permettant à l'individu de dépasser la phase traumatique, d'en modifier sa perception et de puiser de nouvelles ressources dans sa réalité présente, dans sa propre capacité de faire des choix.

 
< Précédent   Suivant >

Médicaments

MedicamentsLe vente sur Internet de médicaments disponibles sans prescription sera bientôt autorisée dans certaines conditions : détails.

Boutique santé et bien-être

BoutiqueVous retrouverez dans la boutique tout ce qui peut vous aider à améliorer votre qualité de vie : livres, cd, dvd, ... Visiter la boutique .
 

Annuaire des praticiens

MedecinesTrouvez les meilleurs praticiens de votre médecine douce préférée dans notre annuaire des spécialistes : cliquez ici.